ECOFLEX-85®

Grâce à notre boîtier Hydro Ecotech, adaptez votre véhicule essence au Bioéthanol pour rouler plus vert et moins cher.

Qu’est ce que le
Superéthanol E85 ?

Superéthanol, bioéthanol, qu’est-ce que c’est ?

Le superéthanol E85 est, à l’heure actuelle, le seul carburant renouvelable pour toute motorisation essence disponible immédiatement. Fabriqué à partir de matières premières végétales (ou biomasse). Le CO2 qu’il rejette correspond au CO2 absorbé lors de la croissance de la biomasse. C’est donc un carburant très peu polluant.

Comment produit-on le Superéthanol-E85 ?
Le bioéthanol E85 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre contenu dans ces végétaux en alcool brut (éthanol), qui est ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir du bioéthanol.
Bioéthanol

Pourquoi passer au
Bioéthanol ?

Le Bioéthanol pour rouler moins cher

Augmentez votre pouvoir d’achat facilement. En effet le bioéthanol E85 est affiché à 0.69€ le litre contre 1,50€ pour le Sans Plomb. Bénéficiez aussi d’aides à la conversion ainsi que d’une exonération de la carte grise (selon régions). TVA déductible pour les entreprises.

Le Bioéthanol pour rouler plus vert

Le superéthanol E85 est un carburant qui contient entre 65% et 85% de bioéthanol le restant de l’essence. Le bioéthanol est principalement produit à partir de plantes, betteraves et céréales cultivées en France, leurs transformations en sucre et en amidon se mélangent et permettent de réduire les émissions à effet de serre de 75% et les rejets de particules de 90% par rapport à l’essence fossile.

Ma voiture
est-elle compatible ?

Comment savoir si mon véhicule est compatible ?

Les dispositifs d’adaptations au Superéthanol E85 Hydro Ecotech sont compatibles avec tous les véhicules essence à injection électronique mis en circulation depuis 2000.

La compatibilité d’un véhicule de l’adaptation à l’éthanol dépend de plusieurs facteurs :

Motorisation du véhicule

Essence et hybride

Année de mise en circulation

(avant 2001 les véhicules ne rentrent pas dans le cadre des homologations).

Type d’injection moteur

Injection directe ou injection indirecte (cela permet de déterminer la catégorie du boîtier).

Les chevaux fiscaux

Pour déterminer si le véhicule est homologable et dans quelle catégorie.

0%

d’économies carburant

Notre boîtier ECO-85

1er plein : 30% Bioéthanol et 70% Sans Plomb.
2ème plein : 50% Bioéthanol et 50% Sans Plomb.
3ème plein : 80% Bioéthanol et 20% Sans Plomb.
4ème plein : 100% Bioéthanol.
Pour connaître le coût exact de l’installation d’un adaptateur sur votre véhicule, contactez-nous ici :

Notre boitier
Hydro Ecotech

Quel est le prix d’un adaptateur ?

À titre indicatif, le coût d’installation d’un dispositif d’adaptation Hydro Ecotech débute à 390€.

Celui-ci fonctionne via une intelligence artificiel associé à un algorithme, une fois installer sur la prise OBD, celui-ci va récolter et fusionné toutes les données aussi bien calculateur, moteur et organe, la consommation du carburant. L’écoconduite de la personne voir freinage, accélération, démarrage inutile, pression des pneus, vitesse, ce cycle d’étude durera plus de 400 km ou un plein de carburant.

L’algorithme va d’abord tout fusionner et tout paramétrer, ces données mesurées seront à nouveau transmises au calculateur moteur pour qu’enfin celui-ci puisse les prendre en compte, la baisse de la consommation et la pollution se fera automatiquement. Bien entendu ce procédé doit être accompagné d’une éco-conduite (voir descriptif) :

À partir de 899 euros pour Biomotors
À partir de 999 euros pour FlexFuel

 

Éco-conduite

1) Utiliser correctement les rapports de vitesse

Il est courant qu’un conducteur roulant à une allure constante de 60 km/h utilise le troisième rapport de vitesse. Pourtant, il est préférable d’utiliser le quatrième ou le cinquième rapport, abaissant ainsi le régime moteur. Résultat : une consommation diminuée et des émissions de gaz polluants en nette diminution.

Par ailleurs, si vous possédez un véhicule équipé d’un moteur diesel, il vous faut limiter le régime du passage de rapport à 2000 tours par minutes maximum. Par contre, si vous disposez d’une voiture essence, ne dépassez pas les 2500 tours par minutes avant de passer le rapport de vitesse suivant.

2) Maintenir une vitesse stable

Un véhicule maintenu à une vitesse stable nécessite moins d’énergie pour se déplacer. On réduit ainsi la consommation de carburant, et par conséquent ses émissions de polluants.

Les voitures dotées d’un moteur puissant permettent des accélérations plus franches et des montées en vitesse plus rapides. Un comportement à bannir pour une conduite économique. Ces accélérations brutales qui entraînent, la plupart du temps, des freinages brusques représentent la cause principale de la surconsommation de carburant. Préférez donc une vitesse régulière stable pour limiter votre consommation.

3) Utilisation du frein moteur

L’anticipation, évoquée ci-dessus, permet d’utiliser votre frein moteur dans les meilleures conditions. Comment faire ? Levez le pied ! En descente et lorsque les conditions de circulations routières vous le permettent, enlevez le pied de l’accélérateur permettra à votre véhicule de bénéficier du phénomène mécanique provoqué lorsque vous n’accélérez plus ! C’est donc votre moteur qui freine de lui-même, tout simplement ! Vous roulez ainsi « gratuitement » puisque votre consommation de carburant tombe à zéro !

4) Suivi et entretien du véhicule

Eh oui ! De nombreux paramètres d’entretien de votre voiture rentrent en ligne de compte lorsqu’il s’agit de consommation de carburant.

5) Surveillance du poids du véhicule

Plus votre voiture pèse lourd plus elle consomme. Évitez donc de la surcharger   inutilement. Les coffres de toit et autres porte-vélos, viennent perturber l’aérodynamisme et la masse du véhicule entraînant une surconsommation de carburant et donc une augmentation des émissions de CO2.

6) Vitesse et surconsommation

En réduisant votre vitesse de 10 km/h lors de vos grands trajets, vous économiserez jusqu’à un litre de carburant tous les 100 km/h. Une économie non négligeable lorsque l’on prend la route des vacances, par exemple.

7) Lorsque nous sommes à l’arrêt on favorise le stop and Start !

Dès que le moteur tourne plus de 30 secondes au ralenti, mieux vaut l’éteindre, tout simplement. Alors, dans les embouteillages ou devant un feu tricolore un peu long, on n’hésite pas à couper son moteur ! C’est bien plus rentable pour vous et bien plus respectueux de l’environnement.

8) Surveiller la taille et la pression des pneus

Il faut toujours surveiller la pression des pneus afin de s’assurer qu’il y a toujours la quantité d’air préconisée par le constructeur. Géométrie incorrecte ou changement régulier de l’huile sont autant de facteurs indissociables de la conduite économique !

9) Consommation climatisation

Éviter de trop utiliser la climatisation qui consomme environ 1L/ 100

10) Installation et déroulement du boitier ECOFLEX-85®

Avant le premier plein le client doit venir afin d’effectuer un premier diagnostic :

Nous allons faire une vérification de l’état des bougies, un contrôle de pollution, le client doit nous fournir un contrôle technique à jour, le véhicule ne doit pas dépasser les 250 000 km (entretenu) Rouler avec ce boitier en utilisant : un premier plein : 20% E85 80% Super,

Deuxième plein : 50% E-85 bioéthanol et 50% Super,

Troisième plein : 80% E-85 bioéthanol et 20% Super

Quatrième plein : 100% E-85 bioéthanol

Après le quatrième plein (une fois qu’il reste 20% de carburant) le client doit effectuer un dernier diagnostic.

Pendant la période d’hiver, afin d’éviter les problèmes de démarrages, suivant les températures, quand celle-ci est plus basse que 10 degrés, il faut adapter le réservoir en le remplissant de 50% E-85 bioéthanol et 50% Super

FAQ

Combien ça coûte ?

L’adaptation commence à 390€. Nous sommes transparents sur la façon dont nous effectuons nos conversions E85 car nos équipes ont plus de 10 ans d’expérience dans ce domaine:

Réception du véhicule client.

Nous faisons un diagnostic de votre véhicule afin de voir les éventuels défauts. Nous vérifions la bonne santé du véhicule en effectuant un diagnostic de votre véhicule.

Passage au banc de puissance pour contrôler la puissance initiale du véhicule et valider la bonne santé du moteur.

Remplissage du réservoir à l’E85

Essai et acquisitions de données sur route.
Vérification des données enregistrées après essai

Diagnostiquer plus relevé de gaz une fois l’adaptation faite.